All posts filed under: Sport

Courir son premier marathon à 25 ans, c’est pas automatique

Quand on se plonge dans les réseaux sociaux et les billets de blog  des runneurs et runneuses, on croirait que courir son premier marathon à 25 ans est quelque chose de tout à fait normal et accessible à tous. Bah oui, il paraît que quand on veut, on peut ! Pour le coup, à mes yeux, c’est totalement faux et c’est une illusion donnée par Instagram et ses travers. Alors oui, cette année, j’ai pris la folle décision de courir mon premier marathon. Sauf que comme vous venez de le lire, c’est une décision totalement folle. Sérieusement, quand je discute avec des coureurs expérimentés, avec de la bouteille derrière eux et les performances de malade qui vont avec, je vous assure que ce que je m’apprête à faire est totalement fou, voire irresponsable… Faire subir un marathon à son corps et encore plus à mon âge, ce n’est pas rien… Et je suis plutôt d’accord avec ces affirmations. Bien entendu, ce n’est pas pour autant que cela m’arrête et que je ne compte pas relever le …

Retour sur la Odlo Crystal Run 2017

Que l’on mette tout de suite les choses au clair : j’avais détesté la Odlo Crystal Run 2016 et je ne comptais pas du tout la refaire cette année. Pourquoi je l’ai détesté ? Pour la simple bonne raison qu’une course qui devait être une partie de plaisir, de fun et de no stress s’est transformée en une course que j’ai totalement subi l’année dernière… Alors que j’avais dit que je ne chercherai pas à « performer » sur une telle course, j’avais quand même en tête de « taper dedans »… Eh bien, cela m’a fallu de partir beaucoup trop vite et de me blesser aux 5ème kilomètre… Bravo Amandine… J’avais encore l’adducteur fragile de ma blessure de juillet 2015 et cette course et mes erreurs de pseudo débutante m’ont fallu de repartir pour 3 mois de blessures… En plus, c’est bien connu, j’adore avoir mal à l’adducteur, j’avais adoré cette période, alors ça commençait à me manquer. Ou pas. Enfin voilà, j’en gardais un TRÈS MAUVAIS souvenir et je ne l’avais pas mis dans mon planning de courses …

Le sport et moi, cette histoire d’amour…

On me demande souvent comment j’ai fait pour me mettre au sport, et plus exactement comment j’ai fait pour aimer ça et faire de mes entrainements des moments de joie plutôt que de contrainte et de torture. Et finalement, quand est-ce que je me suis mise au sport et pour quelles raisons. Et vous allez voir que la réponse n’est pas forcément celle que vous croyez, car non je ne me suis pas mise au sport pour perdre du poids et mon amour pour le sport n’est pas des plus récents, pour cela, il faut revenir au…CM1… Il faut savoir que durant mon enfance et mon adolescence, j’ai énormément déménagé [travail du beau papa] et que j’ai connu…9 maisons différentes. De nature plutôt timide, ce n’était pas toujours facile de m’intégrer [surtout quand tu arrives en cours d’année] et de me faire des amis. Eh puis, en CM1, j’ai trouvé une bonne manière de m’intégrer : le football. Mon prof m’a mis au football, j’étais la seule nana parmi 21 mecs. Au début, je me …

Compte rendu de course : les 20 km de Paris 2016

Comme je n’ai cessé de vous le répéter depuis des mois, ou même depuis l’année dernière en fait, les 20 km de Paris est l’une des courses que j’ai le plus aimé depuis que je cours [ok, en 2 ans, je n’ai pas forcément beaucoup beaucoup de courses à mon actif, mais tout de même], pour ne pas dire LA course que j’ai le plus aimé. D’ailleurs, si vous ne le saviez pas, je vous invite à relire mon article « En route pour les 20 km de Paris 2016 » où je vous expliquais très bien les choses, car aujourd’hui, je vais juste vous faire un beau compte rendu des 20 km 2016 🙂 La veille : à la recherche du bonheur Habituellement, la veille d’une course, je stresse comme une malade, je calcule la moindre des choses que je vais faire : Que vais-je manger ? À quelle heure ? Et demain matin ? Est-ce que j’aurais des problèmes intestinaux ? Que dois-je faire la veille : glander ou me promener ? Bref, c’est un …

Run In Lyon : le compte-rendu de mon semi-marathon

Après vous avoir soulé avec mes publications Instagram suite à mon super week-end lyonnais en compagnie d’une belle brochette d’instagrammeurs, vous vous doutiez bien que j’allais revenir pour vous faire le compte rendu de ma course en elle-même. Je suis arrivée sur Lyon samedi en début d’après-midi afin de prendre mon temps pour me rendre à mon hôtel, me promener sur le village, récupérer mon dossard et visiter un peu les lieux que je connais si bien. Cela a également été l’occasion de rencontrer plusieurs personnes que je suis activement sur les réseaux sociaux et de faire de belles rencontres. Mais ce n’est pas l’objet de mon article 🙂 J’arrive donc bien à l’avance, contrairement à mon habitude, afin d’être zen et détendue et de repérer les lieux avant la course du lendemain : quelle distance de mon hôtel, est-ce que je prends les transports ou je viens en trottinant, l’accès du village est-il simple ou va-t-il nécessiter 3/4 d’heure d’attente, etc. J’en ai également profiter pour me renseigner sur le tracé du parcours : …

Compte rendu de course : La Parisienne 2016

Je vous en parlais il y a quelques semaines, le dimanche 11 septembre, j’ai participé à La Parisienne pour la toute première fois [« toute première fois, toute toute première fois »… ça y est, je commence mes conneries…] et c’était avec impatience que j’attendais le jour J, je compte donc bien vous casser encore un peu les pieds avec cette course 100 % féminine en vous faisant un petit compte rendu… Allez… Je suis sûre que vous adorez ça ! 🙂 Ce week-end avait donc lieu La Parisienne et c’était vraiment un grand moment de célébration dans Paris [pour les femmes du moins !]. Si je n’ai, pour ma part, pu assister qu’à la course en elle-même [bah oui, je ne vis pas sur Paris et j’avais un repas de famille le samedi midi, donc dur, dur…], du vendredi au dimanche, avait lieu tout un tas d’évènements sur le village de La Parisienne (situé, comme pour les 20 km de Paris, vers le métro « Ecole Militaire », non loin de la Tour Eiffel). Que vous passiez au village …

Compte rendu de mon premier triathlon

Après deux mois de préparation pour réaliser mon gros challenge de l’année, mon premier triathlon, le jour J est déjà derrière moi… Qu’il s’agisse de la préparation ou du triathlon en lui-même, tout est passé tellement vite, c’est dingue… Je n’en reviens pas que ce soit déjà terminé… Pour tout vous dire, je suis même plutôt…triste et nostalgique… Ça c’est parce que j’ai trop aimé cette expérience aussi… Bref, je m’emballe là et je place la charrue avant les boeufs. Avant ça, je vais faire un petit retour en arrière de quelques semaines, puis de quelques jours pour revenir à mes émotions du moment, ça vous va ? 🙂 Lorsque je me suis inscrite au triathlon de Chantilly, j’avais le choix entre différents formats. Le format XS (200m/10km/2.5km) et le format S (400m/20km/4km) me semblaient un peu « trop facile » pour moi et comme je cherchais un challenge, j’avais besoin de quelque chose de pas trop « accessible ». J’ai donc choisi le format « Sprint Plus » appelé « Le Condé » qui est un format entre le S et le …

Comment une quiche est devenue nageuse…

Puisque j’ai décidé de m’attaquer au triathlon, j’ai forcément dû passer par la case natation… Sauf qu’il y a encore quelques mois, j’étais une vraie quiche peureuse qui flottait plus qu’elle ne nageait. Pourquoi ? Tout bêtement parce que j’ai failli me noyer il y a 6 ans, en tentant de ramener un enfant qui ne savait pas nager sur le bord de la piscine. J’ai voulu jouer mon maître nageur, et depuis, la natation est ma hantise. J’aime aller farnienter à la piscine de l’hôtel en vacances, j’adore sauter dans les vagues à la plage mais nager… Je ne l’avais pas fait depuis 5 ans. Et puis l’année dernière, suite à ma blessure à l’adducteur qui m’a empêché de courir, j’ai été « forcé » de me mettre à la natation pour « compenser » et me « dépenser ». Sauf que sincèrement, j’étais peut-être rapide [je pense que c’est dans ma nature, je suis une rapide], mais je ressortais de la piscine totalement éprouvée et…sans avoir mis la tête dans l’eau. Oui, jusqu’à il y a deux mois, je n’osais pas …

Entrainement HIIT #2

Comme annoncé la semaine dernière, chaque lundi, je vous présente désormais une nouvelle idée de training. Vous pouvez retrouvez mon premier HIIT si vous ne l’avez pas encore vu où je vous explique d’ailleurs les caractéristiques et les avantages d’un entrainement sous forme de HITT. Mais qui dit nouvelle semaine, dit présentation de nouveaux exercices. On enfile un short, une brassière et des baskets et c’est parti. Aujourd’hui, vous aurez également besoin d’un tapis de sol et cest tout, rien de plus. Contrairement au premier HIIT, ce nouveau training sera une sorte de WOD [comprenez « Workout Of the Day »], caractéristique du CrossFit. Le principe ici est de réaliser les exercices le plus rapidement possible. Attention qui dit « rapide » ne veut pas dire « moins bien », bien au contraire, vous devez enchaîner un maximum de bons gestes. Si vous allez vite pour allez vite, le travail ne sera pas bien fait et, pire, vous pourrez même vous blesser. Alors vite oui, mais concentrez-vous surtout sur la qualité ! Aujourd’hui, nous avons donc 5 exercices que nous allons réaliser …

Entrainement HIIT #1

Depuis que je suis en pleine préparation triathlon, j’ai un « peu » délaissé les entrainements de renforcement musculaire hors des cours de sport comme le Cxworx ou le Body Pump [non, bien sûr que non, je ne l’ai pas abandonné à proprement parlé, juste je n’en fais plus du tout à la maison] et je dois vous dire que cela me manque un peu… Le lundi est généralement un jour sans entrainement ciblé triathlon. Habituellement, je file à la salle durant ma pause déjeuner mais il se trouve qu’aujourd’hui, je n’avais pas de bas de sport [j’ai quand même mendié du côté des affaires de sport des copains mais personne n’avait un short en supplément. Et comme je n’avais pas ma carte bancaire et que je n’ai jamais d’argent sur moi… C’était dead quoi…]. Je me suis dis : « C’est le destin, pas de sport avant mercredi tant pis ! » [oui parce que demain nous allons à Amsterdam pour l’anniversaire de mon amoureux so…]. Mais une fois arrivée à la maison, j’avais très envie de ma …