Accueil, Humeur, Lifestyle
comments 2

Et si on apprenait à s’aimer ?

Je suis trop petite. Je suis courte sur pattes. J’ai un gros cul. J’ai des grosses cuisses. J’ai des poignets d’amour. J’ai des gros bras. Je suis trop gentille. Je suis trop naïve. J’accorde trop vite ma confiance. Je n’ai pas assez confiance en moi. Je suis introvertie. J’ai peur de l’inconnu. Je suis impulsive. J’ai un mauvais caractère. Je suis têtue. J’ai…Je suis…On se trouvera toujours imparfait avec une liste de défauts qui s’allonge au fil des années, voire au fil des jours…

Plutôt que de passer mon temps [ma vie] à essayer de vaincre mes défauts et à les éliminer, j’ai décidé de cohabiter avec eux jusqu’à les aimer ou les oublier. J’ai déjà perdu trop de temps à essayer de “corriger » mon physique, à rectifier le tir de mon métabolisme, de la nature. Et je ne vous parle pas de ma personnalité : j’ai essayé d’être une autre, de ne plus avoir ses traits de personnalité qui me font défaut auprès de mon entourage… Mais finalement, pendant tout ce temps, je n’étais pas heureuse et totalement concentrée sur des détails que moi seule voit ou qu’une minorité de personnes remarque. Pire, en essayant de combattre ces pseudos défauts, j’en ai développé d’autres… J’ai plus de formes. Je n’ai plus de vie. Je suis associable. Je suis chiante.

Bref, combattre ses défauts pour en développer d’autres, pas plus sympathiques à vivre, est-ce vraiment utile ? Est-ce vraiment nécessaire de perdre son temps à essayer de se changer à tout prix et à tout contrôler pour ne plus jamais faire de faux pas vers sa vraie nature ? Personnellement, j’ai décidé d’arrêter de « me faire chier » [excusez ma vulgarité, mais c’est vraiment l’idée] et d’essayer de m’accepter telle que je suis. Alors, je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire et qu’il y aura toujours beaucoup de jours sans où mon reflet dans le miroir ne me plaira pas, où mon caractère à la fois trop sensible et têtu me vaudra de belles claques dans la gueule [oups, encore une vulgarité ^^] mais finalement, c’est comme ça que je suis alors pourquoi essayer de changer ? J’ai déjà essayé et ça me m’a clairement pas réussi. Le seul moment où j’ai réussi à avoir des jambes qui me plaisaient, c’était quand j’avais perdue près de 20 kg et que je n’avais tout bonnement plus aucunes formes [et encore, elles me plaisaient avec du recul, un an après avoir été comme ça, parce que sur le moment, je ne me plaisais pas et ne me voyais tout simplement pas telle que j’étais]. Et pendant tout ce temps où j’ai essayé de changer ce que j’étais, que ce soit au niveau du physique ou de mes traits de caractère, je n’étais plus moi-même et en plus de cela, je n’étais pas heureuse. Pas pour un sou. Bien entendu, je ne m’en suis pas rendue compte tout de suite, il m’a fallu des mois et des mois et un déclic pour que je me rendes compte que je m’étais enfermée dans une bulle qui n’était pas la réalité et que j’étais triste et vide…

Si je suis plus heureuse avec quelques kilos en plus [certains diront en trop, moi plus maintenant…], et alors ? Et si je suis heureuse de courir en ne faisant plus la course au chrono, qui est-ce que ça embête en fait ? J’ai décidé d’apprendre à être indulgente avec moi-même, car on est déjà assez entouré de vautours qui nous veulent du mal et qui ont la méchanceté gratuite facile. D’ailleurs j’ai également décidé de m’en foutre des « Qu’en dira-t-on ? » et des « regards jugeurs » [ok, j’invente peut-être un mot…pour changer] pour ne m’entourer que de personnes bienveillantes.  Si je veux être bien dans ma peau, je dois faire en sorte que mon optimisme et mon positivisme quotidiens s’appliquent également [et surtout, je dirai même] à ma propre personne. Je dois être sympa avec moi-même et je dois apprendre à me kiffer et voir des qualités derrière mes défauts [quoi quels défauts ? J’suis parfaite moi, nan ? ^^].

Je suis trop petite ? Tout ce qui est petit est mignon. Je suis courte sur pattes ? J’ai un corps proportionnel. J’ai un gros cul ? J’ai de belles fesses rebondies. J’ai des grosses cuisses ? J’ai des cuisses de sportive. J’ai des poignets d’amour ? J’ai de belles formes. J’ai des gros bras ? J’ai des bras musclés. Je suis trop gentille ? Je suis une nana trop sympa. Je suis trop naïve ? J’ai confiance en l’espèce humaine. J’accorde trop vite ma confiance ? J’ai l’esprit ouvert. Je n’ai pas assez confiance en moi ? Je suis humble. Je suis introvertie. Mais j’ai toujours le smile. J’ai peur de l’inconnu. Mais j’apprends à faire péter mes barrières. Je suis impulsive ? Je suis jeune. J’ai un mauvais caractère ? Je ne me laisse pas marché sur les pieds. Je suis têtue ? Je sais ce que je veux. Faites comme moi, apprenez à voir le bon là où vous auriez l’habitude d’être pessimiste, car tout n’est jamais tout noir et il y a toujours des petites nuances de blanc, par ci, par là, il suffit de bien ouvrir l’oeil. So, open yours eyes my Friends <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  1. ambhm says

    <3
    Depuis ces deux années où je te suis, j'ai aussi appris à m'aimer davantage.
    Merci pour cet article. Merci pour tous ces articles <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *