Dine & Move

By Mandise
Humeur

On va pas s’leurrer, les évènements sportifs ça coûte cher !

9 août 2017

Ma situation actuelle m’a donné envie de parler du sujet tabou qu’est l’argent, ici, dans le domaine du sport. Quand on débute une pratique sportive, l’achat du premier équipement peut être économique si on s’en sort bien et si on ne cherche pas à viser la lune dès le départ. Par exemple, en course à pieds, il faut juste une bonne paire de baskets, mais à part ça, on trouve très facilement un legging et un tee shirt à moins de 20 € le tout. Pas besoin de plus, quand il s’agit de courir 2 à 3 fois par semaine pour s’éclater. Mais ça, je vous l’assure, c’est seulement au départ… 

En effet, pour les accros au sport comme moi, qui pratiquent, qui plus est, plus d’un seul sport, ça peut vite devenir une addiction à la façon fièvre acheteuse. Au début, pour se motiver, on va s’acheter des nouvelles tenues, une nouvelle paire de baskets, et après, plus besoin de motivation mais on est toujours super content de s’offrir une nouvelle tenue. Et puis, il suffit de voir que Nike  a sorti son tout nouveau modèle de baskets, qui est exactement à un détail près le même modèle que l’ancien que vous avez déjà aux pieds, pour se laisser tenter et craquer… Et il y a toutes les fois où on va acheter un équipement sportif parce qu’on a eu un coup de coeur pour lui et qu’au bout de deux ou trois utilisations, on se rend compte qu’on s’est trompé et que finalement il n’est pas vraiment adapté à notre pratique. Sauf que, ma pauvre Lucette, tu l’as testé sur le terrain et tu ne peux plus renvoyer ton produit… Du coup, tu as dépensé une thune pas possible pour quelque chose que tu n’utiliseras plus… Tu peux toujours essayer de le revendre hein, mais bon…l’achat d’occasion dans le sport, ce n’est pas ce qui marche le mieux. En même temps, qui pourrais-je blâmer ? Je ne mettrai pas moi-même les vêtements ou les baskets d’une autre personne, même si elle m’assure qu’elle ne les a presque pas portée. J’suis pas « partageuse » de la transpiration et des odeurs !

Mais au juste, pourquoi je vous parle de ça aujourd’hui ? Qu’est-ce qui m’arrive ? Pour mon entourage et les personnes qui me suivent sur les réseaux sociaux, ce n’est plus un secret, je me suis lancée l’objectif de participer au half Ironman de Vichy le 26 août prochain et j’ai donc investi la somme folle de 280 € dans l’achat du dossard pour ce triathlon. Déjà là, vous m’direz, mais ça coûte super cher, et tout ça pour un dossard !!!!! J’avoue…Mais j’avais tellement en tête que je voulais réaliser ce challenge, que j’y ai mis le prix, sans réfléchir plus longtemps… Ouais, eh bien clairement, j’aurais dû et je vous conseille de toujours réfléchir un peu avant de vous lancer dans ce genre d’aventures. Parce que oui, côté équipement j’avais tout ce qu’il me faut (le vélo, la combinaison de natation, le trifonction…) et que justement participer à un nouveau triathlon me permettait de le rentabiliser [parce que bon la combinaison de plongée à 300 € alors que j’habite à Lille, ça fait quand même mal au cul !] mais l’équipement ne fait pas tout l’évènement. Ce n’est qu’il y a 3 semaines que je me suis décidée à organiser tout ce qu’il y a autour de la course [j’avoue qu’avec le boulot et l’entraînement, je n’avais pas encore pris le temps de m’y pencher] et c’est là que je me suis pris une bonne claque.

Pour être déjà allée à Vichy, je sais que c’est une ville qui coûte cher, mais j’avoue que je m’attendais à trouver un petit Airbnb assez bon marché. Haha, eh bien, j’ai bien rêvé ! Quand je suis allée sur Airbnb et que j’ai vu que les logements pas loin de la course et qui me permettait d’être tranquille pour me poser avant le jour J, coûtaient plus de 60 € la nuit, j’étais un peu deg… Sachant que je voulais y rester au moins 3 jours : la course étant le samedi, je voulais arriver au moins le vendredi et repartir le lundi matin pour avoir eu le temps de me reposer entre deux… Pour trois jours, on a donc : 60 x 3 = 180 €… OK pour 3 jours en Auvergne quoi… J’ai regardé les hôtels, c’est hors de prix, et les campings, c’est complet… Bon eh bien Airbnb hein… Pas l’choix ! Mais c’était sans compter… le transport ! Alors, là j’ai vraiment testé toutes les options aussi. Train, avion, voiture… Franchement, avec mon vélo, j’en avais quoi qu’il arrive pour au minimum 100 € aller et 100 € retour et toute la galère sur place… On rajoute donc 200 €. Alors, si je compte bien, je rajoutais près de 400 € à mes 280 € de dossard… Soit 3 jours en Auvergne pour aller mourir sur un half Ironman pour la modique somme de 680 €… Pour le même prix, je suis partie à La Réunion 3 semaines en 2014. Donc clairement, j’ai pas mis longtemps à prendre ma décision et j’ai décidé d’annuler mon triathlon à Vichy !

Sincèrement, je veux bien dépasser mes limites, me tester sur tous les challenges existants et réaliser mes rêves, mais ça ne se fera jamais au dépens de mon bien-être, et les finances vont [malheureusement] parties du bien-être de toute personne. Je n’allais pas me mettre dans la merde financièrement, sous prétexte que je me suis entraînée et que j’ai dit que j’irai. Si c’est pour, ensuite, me priver pendant 6 mois, ne plus rien faire et ne même pas prendre de vacances à part ces 3 jours en Auvergne, c’est même pas la peine. Personnellement, j’aurais été blasée et je n’aurais tout simplement pas savourer mon défi. J’aurais tiré la gueule et j’y serais allée en traînant les pieds. Et finalement, cette décision me soulage vraiment…

Ça a été une décision compliquée parce que j’avais vraiment envie d’être à Vichy le 26 août, mais, pour une fois, je sais que j’ai pris la bonne décision et que c’est une vraie décision mature. Alors je ne regrette pas… Encore moins, depuis que j’ai la chance d’avoir reçu, en dernière minute, un dossard pour Le Gantelet, le half Ironman de Chantilly qui se déroule le même jour. Alors le 26 août je ne serais peut-être pas à Vichy, sans un sou, mais je serais de retour sur les terres de Chantilly qui a été mon premier triathlon pour participer à mon premier half Ironman. Tout est bien qui finit bien !!!  Et maintenant, j’ai vraiment hâte d’y être… 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
  1. De toute façon le Centre France un peu connu ( Clermont-Ferrand, Vichy ) cela coûte cher pour y aller. Mon employeur m’a envoyé la bas. Bim 250 e l’ AR en train pour 5 jours… De plus le triathlon est u n sport tendance en ce moment ( comme le trail) donc les organisateurs savent qu’ils peuvent faire un bon profit ( faut pas se leurrer pour certaines courses !). Bref sinon tu peux utiliser la combi dans la Manche ( crois en mon expérience…..)

    1. C’est dingue comme, finalement, voyager en France n’est pas si accessible… C’est dommage, parce que le Centre de la France est sympatique à visiter. Mais c’est difficile d’accès en transports (je ne parle pas de la voiture bien entendu) et ça coûte cher dès que c’est possible.
      Pour le triathlon, comme tu l’as dit, c’est la grande mode, alors forcément…les prix grimpent en flèche. Ça aussi, c’est bien dommage.

  2. Étant cavaliere, je ne vois que trop bien ce que tu veux dire… Les budgets nécessaires pour la compétitions, même a petit niveau, sont juste dementiel. Et après on nous dit l’équitation pour tous. Bah oui bien sur.

    1. Ah bah oui totalement, je faisais de l’équitation quand j’étais plus jeune et déjà petite ça coûte une blonde, alors je n’imagine même pas les prix, une fois que l’on est plus grand… Mais paraît-il que quand on est passionné, on ne compte pas… Pas sûr que nos banquiers soient en accord avec cela 🙂

  3. C’est bien pour ca que je fais peux de courses officielles en course à pied. Je trouve déjà cher le prix des dossards mais quand on y ajoute le transport ou le logement… C’est hors budget. Quand il s’agit de 10 ou de semi marathon je peux le faire toute seule dans ma ville.
    Après pour les autres courses pourquoi pas !

    1. Totalement d’accord avec toi. Il faut opter pour les petites courses de petites villes, c’est bien plus accessibles. Je pense que c’est vers quoi je vais me focaliser désormais 😉

  4. Je pense que sur Airbnb il faut s’y prendre beaucoup à l’avance quand c’est pour un événement parce qu’évidemment les propriétaires, quand ils vont se rendre compte qu’il y a un événement à côté ils vont monter les prix. Ça fait ça pour les coupes du monde et autres JO.
    Je suis bénévole aux mondiaux de lutte, il faut que j’aille à Paris, que je reste là-bas une semaine (heureusement j’ai eu un Airbnb 16€ la nuit !)… je m’en sors bien, au final, mais comme je ne suis que étudiante… enfin, je comprends ce que tu veux dire. Surtout pour des sports comme le triathlon, qui ne sont pas méga « populaire » (dans le sens où beaucoup plus d’enfants font du foot que du triathlon).

  5. Je ne savais pas que participer à une course pouvait être aussi cher !!! Au début, j’ai cru que ce post n’allait être qu’à propos de l’équipement (ce qui m’a fait dresser les oreilles, car je suis férue du sous-équipement : à part pour quelques investissements nécessaires comme les chaussures en running, le short nike n’est pas plus aérodynamique que le short domyos quand on est pas un pro qui pinaille sur 0,0009 secondes). Bref, mon radar s’était enclenché, puis la suite de l’article m’a douchée : wa-hou. Je comprends ta décision et ton dégoût, en voyant que des sports plutôt réputés pour être à la portée de tous (sauf le vélo, ok, ça coûte un bras au départ) élimine tant de sportifs avant la ligne de départ…

    1. Haha – ah non je suis plutôt du même avis que toi pour l’équipement, si on a pas envie de s’acheter les pseudos dernières baskets ultra à la mode et le legging avec des trous transparents qu’on voit partout sur Instagram, on peut largement s’en sortir pour pas cher et pour pratiquer son sport, j’en suis convaincue.
      Mais j’avoue que certains évènements sportifs, eux, nous coûtent clairement un bras ! Bon, la plupart du temps je me limite aux petites courses des environs de chez moi, mais dès que tu veux participer à un gros évènement connu (ici j’ai pris l’exemple de Vichy mais on peut dire la même chose du marathon de Paris, très clairement) bah il faut que tu sortes du cash à mort… Sans parler que tu as, du coup, le logement, le transports et la bouffe à prévoir. Moi qui suit très économique dès que je le peux, j’avoue que dans ces moments là, ma carte bleue fait un peu la tronche. Alors dans les limites du raisonnables je veux bien (ex : le marathon de Paris le CE de mon entreprise a payé le dossard, ma meilleure amie habite la région parisienne, je n’avais que le transport à prévoir donc forcément là je n’y réfléchi pas autant…). Enfin voilà, c’est pas un article habituel mais j’y tenais quand même, il faut que les gens qui débutent, par exemple, se rendent compte…
      Merci pour ton message en tout cas. Bonne journée à toi Charlie 🙂

  6. Très bien et vrai ton article!
    C’est vrai que si au départ c’est abordable ça grimpe vite en prix et si on fait le calcul sur l’année ça peut faire halluciner!
    J’ai acheté un vélo de route…grosse économie, et comme tu dis avec plusieurs sports on en sort plus!

    Le triathlon les dossards sont hyper chers je trouve! et je comprend ta décision d’annuler Vichy! une passion oui mais là c’est un ruine budget!!
    Et finalement chantilly sera très bien et en plus le nom donne faim^^

    des bisouilles!

    1. MDR « le nom donne faim », tu m’fais rire ! Nan mais clairement, j’aurais adoré participer à une édition d' »Ironman France » mais clairement c’est beaucoup trop cher et je pense que je n’y participerai jamais en fait. On a tellement de belles choses à faire avec notre argent… En plus, comme tu l’as dit, je pense que je dépense assez de thunes pour le sport et je n’ose même pas faire le calcul sur l’année, très clairement…

      Envoie-moi toutes tes ondes positives le jour J ! Gros bisous ma belle Élise !

  7. Je voudrais modérer tes propos car tu fais partie de ses personnes qui ne connaissent pas le monde du triathlon et font juste ça par défi. Personnellement je ne cautionne pas cette pratique. Je fais du triathlon depuis plus de 6 ans, j’ai commencé par les petites courses du coin avant de craquer et faire mon premier ironman à Nice en 2016.
    Alors oui parfois les courses sont chères car elles sont labelisées. La marque ironman est la plus réputée et donc la plus chère. Tu aurais fait le half de Gravelines début juillet tu n’aurais payé que 65 euros. C’est sur ca fait moins rêver mais le défi sportif est le même.
    Voilà c’était mon petit coup de gueule. J’espère que tu ne le prendras pas mal 😉
    Mais le triathlon est un super sport accessible à tout le monde. Il suffit de ne pas être gourmand.

    1. Bonjour Manue,
      Tout d’abord, merci pour ton commentaire et ne t’inquiètes pas je ne le prends absolument pas mal.
      Comme tu le dis, je ne connais pas encore très bien le triathlon, je n’en ai fait qu’un petit format jusqu’à aujourd’hui, mais contrairement à ce que tu peux penser, je ne fais pas seulement ça par défi – même si faire un half ironman comme un ironman est une grand défi et n’est pas accessible à tous comme c’est le cas pour un marathon en course à pieds. Comme je l’ai dit lors de mon premier triathlon, ça a vraiment été une révélation pour moi l’année dernière, et j’ai vraiment découvert une discipline qui me correspond, donc j’espère justement apprendre à connaître ce monde au fur et à mesure des années, car je ne compte pas m’arrêter ici.

      A vrai dire, je trouve que les petits triathlons ne sont pas très bien référencés, sauf si tu appartiens à un club de triathlon qui peut te conseiller sur les triathlons dans le coin. Malgré la tendance qui monte en flèche, je trouve que c’est encore assez compliqué de trouver la liste des triathlons qui se trouvent dans ton coin ou alors trop souvent ce sont des petits en terme de distances, et je dois dire que je cherche tout de même des triathlons où j’ai le temps de prendre mon pied et de sentir l’adrénaline venir (même si je prends mon pieds sur un S bien sûr). Mais chaque que j’ai déjà fait d’autres petits triathlons dans mon coin, des moins connus et des bien moins chers. Toutefois, dès qu’on s’attaquent à une distance telle que le half ironman, forcément mes recherches arrivent du côté des labellisés par la marque Ironman France mais je sais bien que c’est souvent les plus cher hélas…

      Mais tu sais, je ne dis pas que le triathlon est la seule discipline qui coûte cher dès qu’on veut participer à un des évènements, bien au contraire. On retrouve exactement le même phénomène en course à pieds, dès qu’on souhaite faire un « gros » marathon comme le marathon de Paris c’est près de 100 € le dossard et je trouve ça tout autant abusif. Alors maintenant, clairement, j’essaye de participer aux courses qui sont prises en charge par le CE de mon entreprise ou de gagner des dossards pour les courses de mes rêves.

      J’espère en tout cas que mon avis ne t’a pas trop « énervé » et que ton coup de gueule reste gentillet. Je pense qu’on a tous une façon différente de voir les choses, mais je te dirais juste de ne pas juger ma pratique car oui je suis débutante, et je pense qu’on l’ai tous un jour et ce n’est pas une tare… Justement, je ne demande qu’à apprendre auprès de personnes plus expérimentées, telle que toi 🙂

      Je te souhaite une excellente journée !

  8. Un articile important dans la sphère sportive je trouve ! Comme toi, j’ai des envies, des défis mais ce qui me bloque c’est… le cout. Transport, dossard, dodo… Allez faire un trail en montagne et débourser 400 euros le tout… Euh non… Restons dans mes forets parisienne aha

    Mais tu vas gérer en tout cas à Chantilly !!

    1. Mais c’est exactement ça, alors la plupart du temps je me tourne vers les petites courses du côté de chez moi, et je m’éclate tout autant, sans payer un tarif de dinde. J’espère que ça va aller à Chantilly, j’avoue avoir mal suivi ma préparation ces deux dernières semaines, parce que je pensais clairement que c’était mort ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :