Lifestyle

Bella Italia…

20 mai 2016

Là voilà la relou qui revient nous parler de son pays de coeur de ritals et de ses vacances (alors que nous, on bossait)… Sorry but I’m not sorry ! 😃 La semaine dernière, sur un coup de tête, j’ai décidé de prendre deux billets aller-retour direction Rome à la dernière minute (33 € l’aller-retour par personne au départ de Bruxelles) parce que moi aussi j’avais besoin de prendre quelques jours (sans parler de mon chéri). Il faut savoir que je n’ai pas pris de vacances (même de congés tout court) depuis l’été dernier (et ce n’était pas de vraies vacances parce que mon chéri travaillait) et que j’ai vu tous mes collègues partir plusieurs fois en vacances… J’avais l’impression de ne pas avoir besoin de vacances et durant le pont de l’Ascension, j’ai craqué… Moi aussi j’me cassouille les copains ! Et quel meilleur endroit que…l’Italie ? 😃

Si vous me suivez déjà depuis quelques temps, vous êtes au courant de mon amour pour ce pays (après 11 ans d’Italien, j’avais même hésité à devenir professeur d’Italien pour tout vous dire… Mais la priorité sont aux personnes qui y sont originaires, ce qui est complètement normal, je le conçois… Bref je m’égare). Depuis que je vis une histoire de fou-fou avec Monsieur Guillaume, j’ai dû l’y emmener…chaque année ? 😀 Et justement Rome a été notre tout premier voyage ensemble, pour nos petits 6 mois de l’époque. J’ai réussi à lui transmettre mon amour pour ce pays plein d’histoire, alors, il a été content de la surprise.
IMG_20160510_231242Surtout que la surprise ne s’arrêtait pas à Rome, que nous connaissions déjà finalement. Non, non, non, ce n’est pas mon genre, j’aime trop la nouveauté… Allez, je vous embarque avec nous ?

Jour 1 – ROME 

Atterrissage à Rome Fiumicimo en début d’après-midi. Quand vous arrivez à l’aéroport, le plus économique (mais pas forcément le plus rapide) est de prendre une navette via la compagnie de bus Terravision : 4 € l’aller – 8 € l’aller/retour (forcément). Grande organisatrice que je suis (oui, oui, j’aime tout prévoir et déjà le dernière minute, je ne fais jamais d’habitude pour vous dire…), j’avais bien entendu réservé nos billets sur Internet et nous les avions donc en poche. Plus qu’à attendre le bus ! Et si vous vous rendez à Rome, je vous conseille vivement de réserver également votre créneau horaire pour la navette, au préalable par Internet. D’une, vous gagnerez un temps fou car beaucoup de personnes font la queue pour prendre leur billet. Et de deux, il est possible que vous deviez attendre plusieurs heures avant d’avoir une place dans un bus. L’anticipation, c’est la clé du succès ! Ou tout simplement d’un bon séjour, ici… 😃
RomeLa navette met 50 minutes pour vous déposer à Rome Termini, la gare routière qui se trouve en plein centre de la ville (si vous souhaitez y arriver plus rapidement, il y a un train qui vous y conduit, pour 14 € l’aller). Une fois arrivés, nous sommes partis bras dessus-dessous, récupérer les clés de notre Airbnb et déposer nos bagages. Et cette location fût une très belle surprise… >> par ici pour voir l’engin ! Gaël, notre hôte, est un jeune homme méga sympathique qui…parle Français (bonne nouvelle pour les non italophones ! Non, je ne suis pas sûre que ce mot existe mais on s’en fou ^^) et sa petite sélection de chambres est au top du top ! La nôtre était une « suite » très spacieuse avec une terrasse donnant sur les toits et un lit des plus confortables. On était bien, bien, bien ! En plus, j’avais eu l’occasion de discuter avec lui via Airbnb avant notre arrivée et je lui avait expliqué que nous ne restions qu’une nuit et il a eu la gentillesse (sans que je ne lui demande) de nous faire un prix : 60 € la nuit dans une chambre digne d’un 4 étoiles (sans vous mentir) !!! Et en plus de ça, il nous a donné de très bons conseils de visites / restaurants.
Colisée RomeNous n’avons pas traîné dans la chambre (bien qu’elle soit parfaite), nous avons changé de vêtements, et surtout de chaussures, et hop, direction les premières visites romaines. Nous avions la chance de connaître déjà l’endroit, donc nous n’étions pas perdus et notre carte touristique ne nous a pas trop trop servie. Au programme, 5h de marche tout de même (c’est pas mal pour une arrivée à la chambre à 17h non ? 😀) : la Place aux Quatre Fontaines, la Villa Borghese, la Fontaine de Trevi (bondée de monde ! Heureusement on avait déjà fait notre petite photo d’amoureux et lancé une petite pièce pour faire un voeu – le mien c’est d’ailleurs réalisé depuis 😀), le Colisée, le Forum Romain… Et quelques autres «  petits » bâtiments / statues… Dur, dur de tout vous citer, mais un conseil : ne prenez pas le métro, vous rateriez beaucoup de choses ! En plus, Rome n’est pas aussi grande qu’on pourrait l’imaginer, et les visites se font largement en mode piéton. Enfin…à condition que vous aimiez marcher bien entendu… N’oubliez donc pas une bonne paire de baskets confortables pour éviter les maux de pieds, les ampoules…
Rome
Une fois, les visites effectuées et les pieds en compote, le soir tombé, nous avions très très faim et nous sommes donc rendu à « Alle Carretta », une pizzeria cachée dans une petite rue près du Forum Romain que nous avez vivement conseillé Gaël. Un pur délice ! Vous arrivez dans une pizzeria typique d’Italie avec…que des Italiens et quasiment aucun touriste. Le pied ! En plus, leurs vins, leurs pizzas et leur tiramisu sont juste des pures merveilles. Vous ressortez de là, rassasiés mais pas plein comme une barrique. 23h30 passés, il était donc temps de rentrer à la chambre pour prendre une bonne douche et passer une bonne nuit.

Jour 2 & 3 – FLORENCE

Courir à RomeLevée aux aurores, la météo n’était pas au rendez-vous et la pluie ne voulait pas s’arrêter de tomber. Mais j’étais bien décidée à faire mon petit run touristique alors zut… J’y suis allée sous la pluie, prenant le risque d’attraper la crève, mais prenant aussi le risque de « kiffer ma race » mon run… Et c’est exactement ce qui s’est passé ! A 6h du matin, les rues de Rome sont quasiment vides, vous pouvez y circuler tranquillement sans aucun problème. J’ai commencé mon run dans les rues bien vallonnées (vive les cui-cuisses et les mollets haha !), puis j’ai fait une grosse partie de mon run dans le parc autour de la Villa Borghese, qui est un très bel espace vert où vous croiserez d’autres runneurs. En plus, les runneurs sont très agréables et vous saluent tous quand ils vous croisent.

Après une bonne saucée, une vraie douche et nous reprenions nos valises, direction Florence. Nous avons donc réservé un train via Termini jusque Florence Santa Maria della Novella : 44 € l’aller – 88 € l’aller-retour (à savoir que nous avons pris nos billets le jour-même mais qu’en vous y prenant 2 semaines à l’avance, il y a une offre qui vous permet de payer 44 € l’aller-retour. Plus rentable !). 1h30 de voyage, vraiment rapide ! A 11h, nous étions arrivé à Florence, la vraie raison de notre venue. Pour information, je vous déconseille de vous rendre à Florence en voiture, car il s’agit d’une ville au trafic limité aux habitants, impossible pour vous d’entrer dans les « entrailles » de cette petite ville italienne. Vous pouvez toujours vous garer à l’extérieur mais cela vous coûtera bonbon pour vous stationner.

L’année dernière, mon chéri a lu « Inferno » de Dan Brown (que je me suis empressée de lire à mon tour juste après lui) et il est tombé virtuellement amoureux de cette ville. L’ayant déjà visité pour ma part, je n’arrêtais pas de lui dire que Florence était encore plus impressionnante en vrai. Mais le livre nous a permis d’en apprendre énormément sur l’histoire de la ville, donc j’y allais avec un oeil nouveau 😊 Et je dois dire que, de nouveau, je n’ai pas été déçue par Florence, au point où j’ai parlé sérieusement de l’option d’emménager un jour en Italie (c’est un peu mon rêve à moi, depuis mon adolescence…).
Florence Florence… Comment vous résumer cette ville sans vous spoiler et vous laisser la surprise de l’endroit ? Une chose : tout est plus impressionnant qu’en photo ! Notamment la Pizza del Duomo avec sa panoplie de monuments et notamment le grand, l’unique, Duomo di Firenze ! Même moi, qui l’avait déjà vu, j’en suis encore toute…chamboulée ? Non mais Brunelleschi, celui qui a imaginé cette merveille, était juste un total dinguos quoi ! Aujourd’hui, il serait totalement impossible de rebâtir un endroit pareil ! Bref, il faut le voir pour comprendre mais sachez que chaque fois que nous passions devant, j’avais les yeux rivés sur lui… D’ailleurs, je n’ai pas pu résister à l’envie d’un petit run matinal dès le 3ème jour : à 6h-6h30, Florence est…déserte ! Mais genre vraiment déserte, il n’y a pas un chat ! C’était…magique ! J’avais l’impression d’avoir la ville à moi toute seule… Un sentiment unique, que je suis heureuse d’avoir vécue (la nana est totalement tarée…).
Duomo Florence Pour visiter l’ensemble des monuments de la place, je vous conseille de vous rendre la veille en fin d’après-midi (17h, c’est bien), à l’entrée du Campanile (la grande tour blanche à côté du Duomo) et de prendre votre ticket pour visiter l’ensemble des bâtiments. Celui-ci coûte environ 15 € et il est valable durant 48h à partir du moment où vous le scannez pour une première visite. De notre côté, c’est ce que nous avons fait, pour ne pas faire la queue le lendemain matin et à 8h30, ouverture de la visite du Duomo, nous faisions la queue. Pour l’ordre, je vous conseille de commencer par il Duomo, à cette heure, il y a moins de monde et c’est donc plus agréable pour monter les 493 marches qui vous séparent du toit 😊 Mais c’est une ascendance qui le mérite bien, la vue sur Florence est très belle (bien que ce ne soit pas la plus jolie à mes yeux – bah oui, on ne voit pas il Duomo !). Ensuite, continuez par la visite du Campanile (419 marches), puis la cathédrale (avec sa crypte), puis le musée. Cela vous prendra facilement une demi-journée ! Pour manger, je vous conseille deux endroits au top : Ino et Mariano où vous dégusterez des focaccia et des panini du tonnerre ! Vous pouvez y manger au comptoir ou prendre à emporter, on a fait les deux et c’est aussi bien l’un que l’autre. Si vous avez un planning serré, emportez ; si vous souhaitez vous reposer une petite demi-heure, posez-vous ! Vous avez le choix 😊 Petite chose à savoir : en Italie, le pourboire n’est pas obligatoire comme on peut le voir dans certains pays, car le service (coperto) est compris dans l’addiction (il conto) mais, comme en France, vous pouvez faire un petit geste si vous le souhaitez !

Ne pas rater non plus à Florence, la cathédrale Santa Maria Della Novella, San Lorenzo, Santa Croce, la Galeria dell’Officina, la Galleria dell’Accademia, il Ponte Vecchio et plein d’autres « petites » choses ! Vous ne serez pas déçu ! Je vous conseille d’acheter un petit guide, pour ma part, j’ai opté pour le Lonely Planet « Florence en quelques jours » (d’ailleurs, j’avais également acheté « Rome En Quelques Jours », j’adore les guides touristiques, c’est une forme de souvenir à mes yeux). Florence est vraiment une très belle ville, très complète et pleine d’histoire (vive la période de la Renaissance – d’ailleurs n’hésitez pas à lire « Inferno » avant de partir, ça vous donnera encore plus envie de voir la ville en vrai, je n’en doute pas une seconde. Et en plus, c’est un livre avec une intrigue de dingue, comme toujours avec Dan Brown, mais encore une fois, je m’égare, là n’est pas l’objet de cet article qui tarde en longueur 😀).
Florence soleilPour une soirée à Florence, je vous recommande vivement d’aller voir le coucher du soleil du haut de la Piazza Michelangelo, la vue sur Florence est splendide et, à mes yeux, la plus belle qu’il soit. Le spectacle en vaut l’ascension, là-aussi (et puis, c’est pas comme si, on avait déjà assez marché en visitant la ville en elle-même hein… 😀). Si vous aimez les pâtes, je vous conseille d’aller faire un tour à Tamero, un bar à pâtes très moderne (pas les bars à pâtes à la française, qui font plus penser à de la malbouffe qu’autre chose) où vous régalerez vos papilles à petits prix. Côté logement, je ne vous parlerai pas du nôtre, car c’était vraiment un mauvais plan Airbnb (aucune isolation en face d’une boîte de nuit, et beaucoup trop petit – on avait une salle de bain de Minimoys… Je me suis consolée en me disant qu’on n’y dormait que deux jours et qu’on y était juste pour dormir. Heureusement !). Donc, si vous avez déjà été à Florence ou si vous y allez, vous pouvez me filer une bonne adresse pour une prochaine fois (oui, oui, avec moi, il y a toujours une prochaine fois en Italie).
FlorenceNous sommes restés deux jours à Florence et je peux vous dire que nos pieds s’en rappelle avec les 42 km que nous avons parcouru durant ces deux jours. D’ailleurs, ne ratez pas l’étape obligatoire des journées ensoleillée : il gelatto (la glace pour ceux qui ne l’auraient pas deviné) ! Il faut impérativement aller faire un tour à Il Vivoli (quartier de Santa Croce) pour y goûter leurs délicieux parfums ! Coup de coeur pour la noisette et le chocolat (et leur pêche aussi). Vraiment passez-y, c’est juste délicieux. Et petite confidence entre vous et moi (et les Italiens) : les bonnes glaces artisanales italiennes ne vous seront jamais proposées dans un cornet ! Et oui, le cornet a tendance à dénaturer la glace, alors…pas de cornet ! Et franchement, il n’est pas utile là-bas 😃

Jour 3 – FLORENCE – PISE – ROME
Florence l'Arno
La dernière journée, nous avons décidé de faire une escale à Pise avant de reprendre la route pour Rome. Nous avons donc passé une demi-journée à Pise. Je vous le dis tout de suite, il n’est pas utile d’y passer plus de temps : à part la Tour Penchée et tous les monuments qui lui sont accolés, il n’y a rien d’autres à voir. Je dirais même que la ville est assez malfamée hors du centre historique (le quartier de la gare routière m’a un peu fait pensé à certains quartiers de Roubaix…). Mais la Tour penchée est tellement belle, d’un blanc tellement…waouuuuu ! Elle vaut, elle aussi, le déplacement ! Et si vous souhaitez vous restaurer, direction la Pizzeria Il Montino pour déguster leurs délicieux paninis : au salami ou au speak avec des légumes marinés à l’huile et à l’ail et avec un peu de mozzarella fraîche. Bref… c’est le paradis pour seulement 4 € ! 4 € vous vous rendez compte ? Et c’est pas un panini à la française, moi j’vous le dis ! C’est le meilleur panini que j’ai jamais mangé !!! 😮 Après cette petite escale à moins d’1h de Florence, retour dans la capitale de la Toscane pour reprendre le train pour Rome. Nous avons passé notre dernière soirée là-bas, à se promener dans les rues un peu plus fraîches (pour notre plus grand bonheur et celui de nos coups de soleil) et…on a terminé…Alle Carretta… No comment… Je vous ai déjà tout dit, si ce n’est que les patrons de cette pizzeria sont de véritables amours sur pattes !

En résumé, ce voyage n’a fait qu’accentuer mon amour pour l’Italie (et pour mon chéri d’ailleurs, je pense que ce type de coupure imprévue dans le quotidien d’un couple est important et donne un grand coup d’air frais, toujours bénéfique) et que j’espère vraiment y vivre un jour. Mais genre…vraiment, vraiment ! Je vous conseille vraiment d’aller un jour à Rome (de toute façon, si vous ne le saviez pas encore, tous les chemins mènent à Rome) mais encore plus à Florence (vu la taille du paragraphe réservé à Florence, ça ne vous étonnera pas bien sûr ? 😀). Quand j’arrive dans les rues du centre florentin, j’ai l’impression de m’être un peu perdue dans une ville du Sud… Et vous savez déjà comme les villes du Sud, avec leur couleur orangée, sont magnifiques. Bref assez parlé, il faut que vous y alliez à point c’est tout…

 Ciao tutti !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Only registered users can comment.

  1. Coucou!

    L’Italie… Que dire… Pour ma part, on a testé la côte Toscane et le Lac de Garde. Magnifiques endroits! Et les Italiens sont tellement accueillants!

    Nous avions aussi été à Pise et la sortie de la ville nous a qq peu surpris! Idem pour Milan…

    Merci pour tes bons plans!

    So

  2. moi aussi j adore l Italie ! Mais je dois dire que Rome M avais déçue…faut dire que j habitais Paris a l époque ! Alors j ai voulu connaître Florence et là coup de foudre ! L envie de connaître davantage l Italie M a fait aller à Naples cette année en passant par la côte Amalfitaine et bien-sûr Pompéi…le périple parfait ! Naples M a subjuguée le musée archéologique est bourré de magnifiques mosaïques en parfait état,la ville est en constante effervescence et tres surprenante ! Bref ce dernier voyage reste l un de mes préférés…

  3. Je ne connais pas mais tu m’as donné envie d’y aller! Merci
    Si pas indiscret combien de budget pour deux ? 4 jours ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.