Running | Sport

Compte rendu de course : La Parisienne 2016

14 septembre 2016

Je vous en parlais il y a quelques semaines, le dimanche 11 septembre, j’ai participé à La Parisienne pour la toute première fois [« toute première fois, toute toute première fois »… ça y est, je commence mes conneries…] et c’était avec impatience que j’attendais le jour J, je compte donc bien vous casser encore un peu les pieds avec cette course 100 % féminine en vous faisant un petit compte rendu… Allez… Je suis sûre que vous adorez ça ! 🙂

Ce week-end avait donc lieu La Parisienne et c’était vraiment un grand moment de célébration dans Paris [pour les femmes du moins !]. Si je n’ai, pour ma part, pu assister qu’à la course en elle-même [bah oui, je ne vis pas sur Paris et j’avais un repas de famille le samedi midi, donc dur, dur…], du vendredi au dimanche, avait lieu tout un tas d’évènements sur le village de La Parisienne (situé, comme pour les 20 km de Paris, vers le métro « Ecole Militaire », non loin de la Tour Eiffel). Que vous passiez au village pour récupérer votre dossard, pour accompagner des coureuses ou tout simplement par hasard, il vous était possible de participer à ces diverses animations. Personnellement, si j’avais eu l’occasion d’y aller, je pense que j’aurais adoré assister aux cours de yoga [en plus, une veille de course, on ne va pas se mentir, le streaching, il n’y a rien de mieux !] et…je me serais bien fait masser au stand EONA ! 😀 Mais il y en avait beaucoup d’autres : jumping fitness, urban danse, LIA [on sent l’influence de Reebok non ? 🙂], plusieurs run detox, abdos, etc. Mais également des concerts et des défilés de danses, de quoi faire plaisir aux sportives mais également aux non sportives ! Si j’y participe de nouveau l’année prochaine, je réserverai mon week-end complet, c’est certain !

Et, comme je n’ai pas pu me rendre sur le village de La Parisienne avant le dimanche, je n’ai pas pu, non plus, aller récupérer mon dossard ! Mais ouf, l’organisation était pratique et on pouvait demander à quelqu’un d’aller le récupérer à notre place [merci Morgane !!!!]. Je n’ai donc découvert le fameux sac plein de petits cadeaux que le lendemain ! Mais il valait vraiment le coup d’attendre celui-là, vu tout ce qu’il y avait à l’intérieur 😮 Dedans, on avait donc : le fameux tee-shirt de La Parisienne [cette année, il est rose fushia mais franchement, moi qui n’aime pas le rose, je le trouve trop beau !! En plus, le S m’allait parfaitement ! Que demande le peuple ? 🙂], une visière BabyLiss [super, je n’en avais pas et j’hésitais vraiment à en acheter une, parce que quand il pleut, je ne vois rien, et quand il fait trop chaud, je transpire tellement que mes yeux n’y voient plus rien… 😀], une eau micellaire démaquillante Garancia [je SUR-KIFFE cette marque alors j’étais ravie !], une cure de magnésium Formag [je pense qu’elle me sera grandement utile, dans quelques semaines, au moment du changement de saison…], un [sacré] paquet de Krisprolls à la cardamone [coucou la Degustabox du mois de juillet ^^], un petit cadenas [utile si vous souhaitez mettre un cadenas à votre valise par exemple – un peu petit pour autre chose], un échantillon de lessive L’Arbre Vert, un sachet de thé Lov Organic pour faire du thé glacé [vous vous doutez bien que je vais vite l’essayer. D’ailleurs, c’est la marque que j’utilise déjà pour faire mes thés glacés à la pêche, so…], le magazine de La Parisienne et un tas de réductions chez les partenaires de l’évènement. Et bien entendu, le sac en lui-même, qui est vraiment mignon, et le dossard [joli, lui aussi, c’est dire ! ^^].


Comme vous le savez tous, j’ai eu le plaisir d’offrir 5 dossards gratuits à sur Instagram et j’ai été heureuse d’être à la tête d’une équipe de choc composée de Morgane, Andrea, Audrey & Aurélie. 4 filles au top du top que j’ai eu grand plaisir de rencontrer ! On a bien ri durant l’échauffement, on a bien papoté, tout ça, tout ça… Bon bien entendu, c’est toujours trop court mais bon… Et mon équipe reflète bien le fait que c’est une course faite pour tout le monde : que ce soit votre première course, que vous courriez énormément, vite, lentement, que vous repreniez la course à pieds suite à une blessure… Cette course est accessible à vous toutes !
Village La Parisienne
Qui dit course à but non compétitif, dit déguisements nombreux ! Surtout que la thématique, cette année, c’était le carnaval… Si mon équipe et moi avions décidé de porter des déguisements transparents empruntés à l’Homme Invisible, les Wonder Women [coucou Cécilia 😀 ], les Catwomans et les tutu en tous genres étaient de sortie et cela faisait du bien aux yeux ! Parce que finalement si le soleil n’était pas de la partie [il s’était caché le vilain… Mais j’hésite tout de même à le remercier parce que finalement il faisait déjà bien chaud sans lui et c’était assez agréable de courir à l’ombre qu’il nous a imposé], il y avait de la couleur au village et tout au long du parcours. Ça rendait vraiment la course fun, joyeuse, tout ce que vous voudrez. Je pense que ça permet aux personnes de déstresser : il faut savoir que si la course n’a pas de caractère compétitif, il y a beaucoup de personnes qui viennent tout de même courir contre la montre ou il y a tout simplement des personnes qui se lancent le défi de courir pour la toute première fois. D’ailleurs, La Parisienne a donné de merveilleux petits conseils de préparation pour les débutantes à travers les réseaux sociaux, je trouvais ça vraiment top et je pense que ça a aidé pas mal de monde. En tout cas, moi, avec cette petite ambiance j’avais l’impression d’être dans ma petite campagne avec les copines, et m’a permis de courir tout le long du parcours avec le smile, sans voir les kilomètres défiler… D’ailleurs, j’ai couru vite, sans même le vouloir et surtout sans même m’en apercevoir… Double contentement de ma part : il faut quand même dire que j’arrive 111e sur près de 29 000 finishers [il faut savoir être fière de soi], que ma petite fusée Aurélie arrive 30e !!!! Et surtout, surtout, que notre équipe s’est placée à la 8e place sur 181 autres équipes ! Quand je vous dis que j’ai une équipe de choc… 🙂

#LaParisienne 2016 où comment partager un moment avec des nanas en or made in Instagram 💓 Vraiment heureuse d’avoir partagée ça avec vous les filles @aurelie_pereira @runwithurdog @mo_decx @audreyfiloche_ 👌En plus, il y a bien longtemps que j’avais pas tapé ce chrono alors je pense que c’est toutes vos bonnes vibes les girls 🎉 (30’39 » en temps officiel – 111e sur près de 29 000 finishers 🏆). Hâte de vous revoir 😊😊😊 TEAM DE CHOC qui termine 8e 🎉💓 Je vous ferai un vrai compte rendu plus tard, là, j’ai besoin d’une bonne douche avant de rejoindre les copines au resto 😘 Petite dédicace à ma chou @alexiia._ car c’était un peu les retrouvailles aujourd’hui, même si les vraies seront le 9 octobre 🙈💕 #run #runningheroes #runaddict #runneuse #running #fitfam #fitgirl #fitfrenchies

Une photo publiée par Amandine Vanstaevel (@mandise5) le

Si j’ai été déçue de voir le parcours changer à quelques jours de la course [je rêvais tellement de courir sur les Champs Élysée, comme je vous le disais lors de mon annonce de ma participation à La Parisienne], à cause des risques d’attentats et la nécessité de renforcer la sécurité [d’ailleurs, c’est également pour cela qu’il y avait également moins de supporters, snif…], n’étant pas Parisienne et n’ayant jamais l’occasion de courir autour des quais de Seine, j’ai beaucoup aimé le parcours. Il m’a un peu rappelé les 20 km de Paris [la fin du parcours passe par là], donc ce n’était que de bons souvenirs 🙂

A la fin de la couse, on s’est toutes vues remettre une rose et un tote-bag de finisher comprenant LA médaille [elle est super jolie !], une barre de céréales, de l’eau et une serviette rafraîchissante aromatisée au thé vert [je pense que c’est tout, mais à tout les coups, j’ai zappé quelque chose haha !]. Et nous avons également eu le plaisir de faire un selfie avec Laury Thilleman (Miss France 2011 et égérie Reebok) et Fauve Hautot (Danse avec Les Stars). Nous avons également pu apercevoir Denis Brogniart, qui a animé la course, et Kathrine Switzer, la toute première marathonienne au monde (Boston, 1967). Bref, c’était un beau moment et il fait déjà partie de mes meilleurs souvenirs running. Parce que, il ne faut pas l’oublier, c’est tout à fait ça les valeurs du running : courir avant tout pour le plaisir (ensuite pour le chrono) et en faire un vrai moment de partage !
La Parisienne 2016
Pour plus de photos, je vous invite à suivre la page Facebook de La Parisienne, vous verrez, on ne s’est vraiment pas ennuyé ce week-end ! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Only registered users can comment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.