Humeur

#PrayforParis : vivons haut et fort pour ceux qui auraient aimé le pouvoir ! 

16 novembre 2015

Ce week-end, nous avons tous été frappés, de près (je pense aux victimes, aux blessés et familles des victimes notamment, auxquelles j’envoie tout mon courage, aussi petit soit-il), de loin (nous sommes Français et ces ignobles personnes ont daigné toucher à notre tendre pays) ou même de très loin (le monde entier est touché par cette horrible tragédie dans laquelle la vie a été retirée à des êtres humains) par les tragiques évènements qui se sont déroulés à Paris… Je ne tiens pas à vous résumer une fois de plus les faits, nous avons vu assez de tristesse et d’horreur au cours du week-end sur nos écrans de télévision et sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, je ne veux pas avancer dans la peur. Je ne veux pas me cacher. Je ne veux pas arrêter de vivre. Je ne veux pas que mon quotidien ne soit plus mon quotidien. Je ne veux pas passer mes journées la tête enfouie sous ma couette. Je ne veux pas arrêter de vivre. D’ailleurs, nous n’avons pas le droit d’arrêter de vivre. Là-bas, il y a 129 personnes qui auraient aimé être à notre place. 129 personnes qui mériteraient autant que nous de vivre, de sourire, de profiter de leurs proches, de profiter de la vie tout simplement. Mais on leur a retiré ce droit. Retiré violemment, sans aucune légitimité. Ils méritaient de vivre mais ils ne le peuvent malheureusement plus. C’est pour ces 129 personnes que j’ai décidé de relever la tête. Pour ces 129 personnes que j’ai décidé d’avancer et d’affronter le monde. Je ne jouerai pas le jeu des terroristes. Je n’arrêterai pas de profiter de notre si beau pays, de profiter de la vie, de profiter de mes proches, de profiter de faire ce que j’aime au quotidien. Malgré mes petites épaules, je serais forte pour ces 129 personnes mais également pour toutes les autres victimes, bien trop nombreuses, qu’il y a eu sur la Terre à cause de ces extrémistes… Vous l’aurez compris, j’ai, personnellement, décidé d’avancer, c’est un devoir…

Je vous laisse sur les douces paroles d’un anonyme sur le New-York Times ce week-end. Ce texte m’a extrêmement touchée et c’est en le lisant que j’ai décidé de relever la tête…

La France incarne tout ce que les fanatiques religieux ont toujours haï : la jouissance de la vie sur Terre d’une myriade de façons : une tasse de café parfumé et un croissant au beurre le matin, de belles femmes habillées en robes courtes qui sourient librement dans la rue, l’odeur du pain chaud, une bouteille de vin partagée entre amis, une touche de parfum, les enfants qui jouent au Jardin du Luxembourg, le droit de ne croire en aucun Dieu, de ne pas se soucier des calories, de flirter et fumer et de faire l’amour en dehors du mariage, de prendre des vacances, de lire ce qu’on veut, d’aller gratuitement à l’école, de jouer, rire, argumenter, de se moquer des prélats et des politiciens, de ne pas se soucier de la vie après la mort. Aucun pays ne profite autant de la vie que les Français. Paris, nous t’aimons. Nous pleurons pour toi. Tu es en deuil ce soir, et nous sommes à tes côtés. Nous savons que tu riras à nouveau un jour, tu chanteras, tu feras l’amour et tu guériras, parce que l’amour de la vie est ton essence. Les forces du mal vont reculer. Elles vont perdre. Elles perdent toujours.

Cher anonyme, merci pour cet hommage. Tu as eu les mots que nous sommes nombreux à avoir perdu vendredi soir… Merci à toi <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Only registered users can comment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.