Forme | J'ai testé | Sport

Insanity : j’ai testé pour vous la méthode de Shaun T

4 juillet 2020

Pendant le confinement, puisque les sports cardio étaient un peu limités et parce que je n’avais pas envie de me taper une demi-heure de corde à sauter tous les deux jours (vive l’ennui !), une fois que j’ai terminé le Top Body Challenge 2, il me fallait trouver un nouveau challenge de taille… 

Cela fait des années que je veux faire Insanity et je n’avais jamais passé le cap par peur de ne pas y arriver. Mes amis (des mecs en majorité) m’en avaient parlé à plusieurs reprises en me disant : « Si tu veux sécher, fais Insanity, mais attention c’est ultra cardio…« . Puis, j’ai forcément regardé les vidéos, à plusieurs reprises, en me disant, que je n’arriverai même pas à tenir plus de trois jours. Si courir est un sport cardio, Insanity me semblait être un (ou dix) niveau au-dessus. Alors je n’avais jamais osé… Eh puis, confinement oblige, je me suis vu dans « l’obligation » – pour moi-même, pour me défouler, pour m’occuper, me changer les idées et pour me bouger le cul aussi – de trouver un programme cardio pour compenser mes séances de sport que je ne pouvais pas faire seule, chez moi, sans matos… Au fil de discussions avec Marine, ma meilleure amie, on a décidé de se lancer, même si on ne devait tenir qu’une semaine (enfin, j’me connais hein, quand je commence quelque chose, généralement, il est hors de question de ne pas aller jusqu’au bout…). Arnaud, sa moitié, nous a suivi dans l’aventure aux côtés de Shaun T, le coach inépuisable d’Insanity. Personnellement, j’ai les vidéos en DVD, qui sont disponibles (pas encore en français) sur la plateforme BeachBodyOnDemand (à condition de passer sur la version anglaise), à $119.85.

Pour être vraiment honnête, je dois avouer que je suis un peu maso, surtout en terme de sport (si vous ne l’aviez pas encore deviné). En d’autres termes, quand je fais du sport, j’aime bien que ça fasse mal… Alors quand j’ai lu sur Internet « Attention, il se peut que vous vous évanouissiez en faisant Insanity« , autant vous dire que j’étais boostée à bloc ! Bah oui, c’est connu, j’aime beaucoup les défis !

Insanity, qu’est-ce que c’est ?

Avant de vous donner mon avis sur ce que j’ai pensé d’Insanity, je souhaitais revenir un peu sur le concept en lui-même, pour ceux qui ne connaissent pas du tout et qui n’ont pas suivi mon actualité sur les réseaux sociaux durant le confinement… 

Insanity est un programme sportif, qui se réalise sur 60 jours, soit 2 mois (+ 1 semaine de « Recovery » entre les deux mois), à faire chez soi, 6 jours par semaine (rien que ça ^^). Les séances sont animées par notre cher Shaun T, qui sera notre bourreau pendant 9 semaines : vous verrez, vous allez l’aimer autant que vous le haïrez…  En gros, c’est Monsieur Muscles qui parle tout le temps, saute partout en vous encourageant à coup de « Push Push Push » ou de « Dig Deeper » (j’ai encore les répliques en tête alors que j’ai terminé depuis plus d’un mois et demi ^^). 

L’avantage numéro 1 d’Insanity : vous n’avez pas besoin de matériel (et presque même pas d’un tapis de sol, si ce n’est pour la séance « Recovery » du jeudi ou le « Cardio Abs »). Tout ce que je vous conseille d’avoir à porter de main : une serviette et un bon litre d’eau qui ne seront pas de trop, croyez-moi ! Second avantage : le programme mélange cardio et « renforcement musculaire » en faisant bosser tout le corps à chaque fois

Voici une petite vidéo (à l’ancienne) qui présente le programme. Attention, elle peut faire peur, mais clairement elle représente totalement la réalité…

Descriptif des séances du programme Insanity

Le programme Insanity est divisé en deux, avec une semaine de Recovery entre les deux mois. Chaque séance est composée de la même manière : échauffement cardio et stretching, séance ultra cardio et étirements en fin de séance. 

Voici un petit descriptif de la semaine 1 du mois 1 d’Insanity, qui vous donnera un petit aperçu de ce qui vous attend…

Séance 1 : le Fit test.
Il s’agit d’une séance plus courte, « seulement » une vingtaine de minutes, pendant lesquelles on fait un échauffement, puis 8 exercices d’une minute et des étirements. Le but est d’évaluer son niveau en faisant le maximum de répétitions en une minute. Vous notez vos performances, qui vous serviront de référence pour évaluer votre progression, puisque le Fit Test revient tous les 15 jours (en plus de la séance du jour bien sûr). Vous allez l’adorer… 🙂 Quand on voit la séance comme ça, on se dit que c’est « easy » mais je peux vous dire que ça, c’est avant de vous y mettre. Rien qu’après l’échauffement, j’étais en nage… Et c’est là que Shaun T annonce qu’on va débuter la séance… Moi, mes muscles n’étaient pas chauds, ils étaient déjà morts ^^

Séance 2 : Plyometric cardio circuit.
Dès le deuxième jour, on rentre dans le vif du sujet avec cette séance de 40 minutes. Après l’échauffement traditionnel, on est parti pour le workout et des sauts dans tous les sens pendant 4 x 30 secondes, « petite série » que l’on reproduit 3 fois en accélérant un peu plus à chaque nouvelle série… Après quoi, pas de repos, c’est reparti pour une nouvelle série d’exercices à base de « Basketball » (vous ramassez fictivement le ballon en faisant un squat et vous l’envoyez au panier en sautant), de Mountain-Climbers, de Pompes, de Ski-Abs (c’est l’exercice que j’avais le plus en horreur), etc. Là encore, on reproduit cette série trois fois de suite. A la fin de celle-ci, quand on pense que c’est terminé (mais le chrono nous indique que ce n’est pas encore le cas), petit bonus de la muerte ^^ Mais je ne vais pas TOUT vous dire, autrement vous aurez plus aucune surprise, or, ça fait aussi le charme du programme Insanity.  Bref, pendant cette séance, comme dans presque toutes les séances Insanity, il faut sauter, s’accroupir, sauter, sauter différemment, s’accroupir, sauter… ça n’arrête jamais ! 

Séance 3 : Cardio Power & Resistance 
On ne dirait pas comme ça en lisant le titre, mais cette séance annonce la mort de votre haut du corps avec ses pompes à répétition (enfin non, puisque ce sont toujours des pompes différentes les unes des autres, j’abuse… ^^). Au programme de cette séance : pompe, saut, pompe, saut…Mort ! Sérieusement, j’avais des courbatures de malade à chaque fois… 

Séance 4 : Cardio Recovery
Le jeudi était annoncé comme la journée « Récup » du programme et je dois dire qu’on l’attendait finalement avec impatience la petite… Ouais, sauf que « Recovery » dans le langage de Shaun T ne semble pas vouloir dire la même chose que pour moi… Alors oui, la séance est plus courte et plus « douce » mais elle n’est clairement pas une séance d’étirements… Ça me fait davantage penser à une bonne grosse séance de Pilate qui vient travailler les muscles en profondeur. En tout cas, la douleur qu’elle me procurait dans les cuisses, elle, elle était bien profonde… Parmi les exercices, il vous faudra faire des squats (bon, ça, ça commence à aller), puis il faut RESTER dans la position squats pendant 1 minute (ça commence à piquer, vous croyez ?), puis il faut contracter les cuisses dans cette position, puis il faut faire des petits squats (au cas où nos muscles ne s’étaient pas encore dissout…). Et après ça on recommence se mettant sur la pointe des pieds d’un côté, puis de l’autre, puis des deux… Il faut le voir pour le croire… Mais c’est la récup’ les gars, ça va l’faire… 

Séance 5 : Pure Cardio
Rien qu’en lisant le titre de la séance, elle me faisait flipper sa race… (oups, excusez-moi mon langage, je m’emporte)… Finalement, moi qui pensait que ce serait la séance la plus compliquée, elle a été ma séance préférée du premier mois d’Insanity. Elle est différente des autres car on part pour une séance, sans aucune pause, mais où chaque exercice est unique et ne revient pas à plusieurs reprises dans la séance. Du coup, je trouve que c’était la séance qui passait le plus vite, bien qu’il s’agissait sûrement de la plus cardio (elle porte bien son nom, c’est certain !). 

Séance 6 : Plyometric cardio circuit (pour la seconde fois de la semaine, puisque les courbatures sont parties !). 

Apres la semaine de « Recovery » qui est davantage basée sur des exercices de Pilate, on retrouve des nouvelles séances lors du mois 2, à savoir le Max Interval Circuit, le Max Interval Plyo, le Max Cardio Conditioning, le Cardio Training Internal, le Insane Abs et le Max Recovery. Vous l’aurez compris rien qu’avec leur intitulé, les séances du deuxième mois sont largement plus intenses que celles du premier mois. L’idée est de pousser votre corps encore plus loin avec  des séances qui exigent que vous travailliez à un niveau d’intensité très élevé avec peu de repos. Mais si vous avez bien suivi les 4 premières semaines, vous êtes déjà en très bonne forme, et le second mois se passera comme sur des roulettes (enfin, presque…)

Ce programme m’a donné une pêche (et une forme) d’enfer ! J’ai kiffé…

Est-ce que tout le monde peut faire Insanity ? 

La réponse est un grand NON !!!  Les séances d’entraînement Insanity sont d’une intensité exceptionnelle. Si vous êtes un sportif aguerri et habitué aux efforts longs, ce ne sera pas un problème pour vous. En revanche, si vous êtes sédentaire ou avec une activité physique très faible depuis plusieurs mois ou année, votre corps, n’est vraiment pas prêt à une telle intensité. D’ailleurs, le programme est totalement déconseillé aux débutants ou personnes n’étant pas en forme physiquement

De même même, si vous avez des problèmes de dos, de genoux ou êtes en fort surpoids ou obésité, ce programme vous sera inaccessible et inadapté…

Mes petits conseils si vous souhaitez faire Insanity 

1 – Le programme Insanity doit être votre seul objectif durant les deux mois de pratique. S’il est possible d’y ajouter quelques séances de running ou de natation par exemple, vous ne serez pas aussi performant que d’habitude, tant votre corps sera une courbature géante. De plus, il est vraiment nécessaire de s’octroyer le dimanche comme véritable jour off (je suis un mauvais exemple en la matière, alors je ne vous conseille pas de faire comme moi). Vous verrez le programme est déjà très costaud, inutile d’en rajouter une couche par-dessus, sauf si vous souhaitez vous blesser… 

2 – Portez des baskets avec un bon amorti car Insanity c’est le programme du saut à gogo et vos articulations peuvent vraiment prendre cher, comme on dit… Entre jumping jacks, jump squat, suicide squat et j’en passe, il vaut mieux porter une bonne paire de baskets qui vous protègent un maximum. D’ailleurs, si vous avez des soucis d’articulations, encore une fois, ce n’est clairement pas un programme fait pour vous, passez votre chemin ! 

3 – Soyez rigoureux sur votre récupération, visible et invisible, c’est-à-dire votre sommeil, votre hydratation et votre alimentation ! 

4 – Ne tentez pas de faire Insanity à jeun, vous risquez de le regretter. De même, comme pour une séance de course à pieds, je vous recommande d’attendre la fin de votre digestion avant d’attaquer la séance du jour. Autrement, le vomito ne sera peut-être pas si loin…

5 – Achetez une bonne huile à l’arnica, elle risque de vous servir tous les jours pendant 9 semaines, tant votre corps ne se fera jamais à la robustesse du programme… Je pense qu’il n’y a pas un muscle qui ne m’a pas fait mal… J’en ai d’ailleurs découvert certains… 

Et du coup, côté résultat ça donne quoi ?

Il faut savoir que lorsque j’ai débuté Insanity, j’ai souhaité suivre les conseils donnés concernant les calories et surtout la répartition des macro entre glucides, protéines et lipides. Pour la simple et bonne raison que je ne mangeais pas du tout assez de protéines… Ça a d’ailleurs été très difficile pour moi, au début, de manger « plus » et « plus protéiné ». Car oui, je me suis rendue compte que je ne mangeais vraiment pas assez pour ma petite personne et surtout ma pratique sportive. Or, cela peut nuire à mes performances sportives et surtout, je risquais la blessure… Pour m’aider, j’ai utilisé la version gratuite de MyFitnessPal, qui m’a été d’une très grande aide. 

Aussi, en couplant le programme Insanity et une alimentation équilibrée au quotidien, forcément les résultats ont été au rendez-vous (je suis partie des dernières mensurations prises à la fin du TBC 2)
– Poids :  55,1 kg (soit -2,3 kg).
– Tour de taille : 62 cm (soit -1 cm).
– Tour de poitrine : 84 cm (soit -2 cm – adieu mes seins au passage).
– Tour de bras : 24 cm (soit -1 cm).
– Tour de hanche : 83 cm (soit -3 cm).
– Tour de cuisse : 47 cm (soit -2 cm).
– Tour de mollet : 31 cm (soit -1cm).

La promesse du programme : vous faire perdre du gras et gagner du muscle en un temps record ! Je pense que la mission est remplie. Mais surtout, ce qui est dingue, c’est que ça m’a redonné une pêche d’enfer et ça a amélioré mon sommeil (bye-bye les insomnies notamment !). Je pense que je retenterai le programme une seconde fois dans l’année, peut-être au début de l’automne pour contrer la morosité du changement de saison autrement qu’à coup de gélules de magnésium. 

L’avis des mes acolytes : Marine & Arnaud 

Comme je vous l’ai dit en début d’article, j’ai réalisé ce programme durant le confinement en Visio-conférence avec mes amis Marine et Arnaud. Je vous mets donc ci-dessous, leur publication Instagram respective, postée à la fin d’Insanity :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.